Imperium
37449
i'Score :
35

Fortes audiences et augmentation des investissements publicitaires marquent les 10 premiers jours du Ramadan


24
Mar
2024

Du 12 au 22 mars 2024 / 1er au 10 Ramadan 1445

Casablanca, le 24 mars 2024 – Le mois de Ramadan correspond à une période de fortes audiences sur les différents médias, en raison des changements des rythmes de vie et des modes de consommation, notamment alimentaire. Une période qui génère habituellement des hausses plus ou moins notoires, selon les années et le contexte économique, des investissements publicitaires pour les biens, les services et les médias.
Plus significatifs encore sont les indicateurs-clés des investissements publicitaires des dix premiers jours du mois de Ramadan, en ce qu’ils donnent un aperçu de la tendance de l’année, tous médias confondus : télévision, radio, affichage, presse et digital. 
Ainsi, comme chaque année, IMPERIUM, le leader de la data et du traitement de l’information à 360°, livre aux médias, aux agences et aux annonceurs les chiffres-clé observés durant ces dix premiers jours du mois de Ramadan, correspondant à la période du 12 au 22 mars 2024.


Une hausse significative des investissements publicitaires
Une nette hausse globale est constatée en termes d’investissements publicitaires en cette première dizaine du mois de Ramadan s’élevant à près de 450 millions de DH, soit +27,7% par rapport à l’année précédente (352 MDH).
Tous les médias ne profitent pas de cette manne publicitaire du mois de Ramadan. Tandis que la télévision, toujours en tête, capte 67,1% de part de marché, la presse écrite n’en bénéficie qu’à hauteur de 3,7%, enregistrant une baisse de - 26% par rapport à 2023.
L’affichage quant à lui enregistre une hausse de +26,7%, soit 10,6% de part de marché, suivi de la radio qui enregistre une hausse de +22,7 %, soit 13,1 % de part de marché.
Étonnamment, le digital, ne connaît qu’une faible augmentation de 6,5%, pour 5,4% de part de marché. 
En termes de chiffre d’affaires, les investissements publicitaires durant ces dix premiers jours du mois de Ramadan, se répartissent comme tel :

  • 301 MDH pour la télévision,
  • 47,6 MDH pour l’affichage,
  • 58,9 MDH pour la radio,
  • 24,5 MDH pour le digital et
  • 16,7 MDH pour la presse. 


Le top 10 des secteurs qui investissent 
Dans le top 5 des secteurs qui ont le plus investi en cette première dizaine de Ramadan, on retrouve en tête

  • l’Alimentation (125 MDH / +34,4),
  • les Télécommunications (69,9 MDH / +11,7%),
  • la Banque-Assurance (19,7 MDH / -1,1%),
  • les Boissons (18,7 MDH /+ 2,4%) et
  • la Distribution (18,1 MDH / 65,7%).

Et bien qu’ayant d’avantage augmenté leurs investissements publicitaires par rapport à 2023, viennent ensuite les secteurs de

  • l’Hygiène-cosmétique (16,5 MDH / + 144,4%),
  • l’Entretien (15,4 MDH / + 105 %),
  • l’Ameublement décoration (12,2 MDH / +392%),
  • l’Assurance-finances (12,1 MDH / +164,3 %) et
  • les Transports (10,7 MDH / + 40,5%). 


Moins d’annonceurs mais plus de pub
Si le nombre d’annonceurs ayant investi cette période réputée pour ses fortes audiences connaît une baisse de -15,3% par rapport à 2023, avec 839 annonceurs (vs 990), le nombre de nouvelles copies publicitaires lancées dès le 1er jour de Ramadan a augmenté de + 20%. 
En termes de répartition par média, c’est l’Affichage qui détient le plus large portefeuille-clients (497 annonceurs / + 5,1%), suivi de la Presse (274 annonceurs malgré une baisse -44,3 %), la Radio (152 annonceurs / + 8,6%) et la Télévision (98 annonceurs / + 3,2%).